Maja Cardot, le Yoga du faire

Santé Yoga  Ne trouvez-vous pas curieux que le chamanisme tant décrié, craint,  et critiqué, revienne toujours frapper à notre porte ?

Maja Cardot  Pas tant que ça. Les hautes autorités savent très bien qu’une puissance et une force s’y cachent depuis la nuit des temps. L’être humain fait partie d’un vaste réseau d’énergies de l’univers sur lequel son esprit et ses émotions interagissent. Vous pouvez lire à ce sujet l’ouvrage de Gregg Braden, « La Divine Matrice ». Il souligne que notre corps, à la fois vibratoire et dense, n’a pas de limites. Le chamanisme, qui comporte de multiples aspects correspondant à la diversité de l’être humain,  va permettre d’interagir consciemment sur les évènements de sa vie. Il nous permet de nous immerger, chacun à notre niveau, dans l’univers, dans la nature. N’oublions pas que nous sommes sur la terre et que la terre est dans l’univers. Nous sommes sous l’influence de nos parents cosmiques, les planètes, les étoiles. Toutes les particules de l’univers sont une sorte de trait d’union avec l’esprit. 
S.Y.  Votre livre a pour sous-titre  « Manuel à l’usage des apprentis guerrier ». Il ne suffit donc pas d’être en contact avec l’univers, encore faut-il apprendre. Mais quoi ?
M.C.  Pour pouvoir capter et agir, il faut tenir debout quelles que soient les difficultés de la vie, tenir compte des interactions avec les autres. Et comme je vous le disais, chacun a son propre niveau. N’oublions pas que nous sommes tous différents et que nous ne sommes pas dans une tour d’ivoire. Loin de là ! Savez-vous, d’après certaines expériences scientifiques menées aux Etats Unis que lorsque nous serrons la main de quelqu’un,  nous y laisserions un peu de son Adn, et vice versa. Et l’on ne peut pas serrer la main des seuls gens qu’on aime ! Lorsqu’on parle de l’incidence des émotions sur l’Adn, on dit « ce n’est rien », c’est psycho somatique ! Mais c’est tout. Il va donc falloir apprendre à tenir debout et pour cela à créer une union des multiples aspects de nous-mêmes  qui nous composent, soit créer un moi directionnel qui ne variera pas selon les circonstances, une fois la décision prise. Ainsi notre parole et promesse auront de la valeur. 
S.Y.  Et comment fait-on cela ?
M.C.  Nous allons bâtir un temple étayé par des poutres solides qui ne bougent pas par vents et marées dans les tempêtes émotionnelles et qui permette d’être toujours alerte, vif, et en bonne santé. En fonction de mon expérience, dans ce livre, je propose une façon de s’architecturer pour un développement et un épanouissement des cinq sens jusqu’à les sur imprimer dans les corps vibratoires en fonctionnement. C’est seulement là qu’on a vraiment du pouvoir.  Pouvoir d’être, d’exister et pourquoi pas d’être heureux. Les sens sont les portes de l’âme et le support du moi. 
S.Y.  Il y a pourtant une posture de yoga, je parle de pratyhara, qui se traduit par le retrait des sens.  Donc, en la faisant, nous nous fermons au moi et à l’âme ?
M.C.  Tout ça n’est pas à comprendre à la lettre mais en esprit. En fait, c’est un changement de plan. Dans cette posture, on lâche le monde pour accéder au monde supra sensible, on passe du tonal, le monde de tous les jours, au nagual, tout ce qui nous entoure jusqu’à l’infini et que l’on ne voit pas et qui est pourtant là, structuré. Il y a différents degrés possibles d’accession à ces plans. Plus la personne a affiné ses sens et plus elle perçoit vaste, subtil, et plus elle pourra donc accéder à des états de connaissance et de conscience modifiée.  J’enseigne le yoga du faire qui est le yoga de l’action pour se structurer afin que se déclenche une nouvelle perception puissante. Plus on a d’énergie, plus on peut aller loin dans les expériences ce qui donne une solide terre d’appui. Tout mon livre est basé là-dessus. 
S.Y.  Pourriez-vous nous en dire un peu plus ?
M.C.  Ce livre met en œuvre les huit portes chamaniques. La première, « fermer ses portes », semble à priori simplette, c’est pourtant la plus redoutable. Elle fait travailler toutes les couches de l’être humain. La moindre action prend une valeur inestimable. Elle donne un rationnel à toutes épreuves, un coup d’œil vivant et une évaluation juste sur une situation. Elle permet de voir notre état robotique. Et de nous mobiliser énergétiquement dans une écoute intérieure vivante. Je vous donne un exemple : le soir, avant d’aller dormir, si la table de la cuisine où nous avons mangé n’est pas impeccable, je vais passer une éponge. Dans cette éponge, la présence au « bien faire » crée une certaine lumière. Donc, je vais passer de la lumière-intelligence sur la table. Le lendemain matin, la table est vibrante et apaisante et je peux vous dire que cela, je l’ai vu. C’est quand même plus agréable qu’une table chargée des reliefs de la veille. On fait table rase, on nettoie.  Pour les émotions indésirables, c’est pareil. S’architecturer, c’est créer une entité réactionnelle qui sait dire non quand c’est non et oui quand c’est oui. 
S.Y.  Ne risque-t-on pas, dans ces conditions de se rigidifier ?
M.C.  Absolument pas, puisque nous sommes constamment élargis dans une plénitude de vie.
S.Y.  Toutes les approches chamaniques sont-elles valables pour vous ?
M.C. Tous les modes chamaniques mis en œuvre sont valables. Cela dépend du degré de développement de celui qui pratique et de son âge. Le chamanisme, c’est comme la musique. On ne compare pas du Mozart, du Hard Rock et du Rap. Et pourtant, c’est à base de sons. Il y a l’âge des reflets lumineux qui enivrent, l’âge de la découverte, et l’âge de la densité, celui où l’on tient debout quelles que soient les difficultés de la vie sans erzats parce que l’on est construit. 
S.Y.  Et Dieu sait si les difficultés sont nombreuses par les temps qui courent…
M.C.  Quand trop d’êtres perturbent, il y a disharmonie, les choses deviennent difficiles puisque l’on peut recevoir à distance, capter,  des états d’esprit et des fonctionnements qui vont générer en nous des émotions que l’on s’appropriera. Espérons que la lumière-connaissance l’emportera sur les obscurités et l’obscurantisme. C’est la voie de l’évolution du plan humain. Espérons.

MAJA CARDOT

"chamanisme du 3ème millénaireombre et lumière sur le sentier" Editions Santé Yoga

Pour commandez ce livre sur ce site (Cliquez ici)


Veuillez patienter...